Avertir le modérateur

Les futurs diplômés de plus en plus intéressés par des postes à l'étranger

Selon une récente étude du cabinet Gallileo, les futurs diplômés seraient un quart à n'être intéressés que par l'étranger.

crd2011.jpg

Des envies d'ailleurs

Les étudiants des grandes écoles françaises, pourtant très convoités ici sur le marché du travail, sont de plus en plus nombreux à vouloir tenter leur chance à l'étranger. C'est ce que révèle une étude du cabinet de conseil Gallileo qui a interrogé plus de 1 300 élèves d'écoles de commerce et d'ingénieurs parmi les plus réputées.

23% postuleront exclusivement à l'international, rêvant de carrières chez Facebook ou Uber plus que chez L'Oréal et Vinci. Leur objectif est également d'obtenir un salaire de 43 000 euros par an.

En 2014, ils étaient 17% à affirmer la même envie. Toutefois, 74% envisagent un retour en France dans les 5 ans qui suivent et 62% pensent aux Etats-Unis ou à la Grande-Bretagne, ce qui ne fait pas de ces étudiants de grands aventuriers.

Ils ne sont que 17% à penser à l'Amérique du Sud et à l'Asie.         

Pour quels postes ?

Parmi leurs aspirations professionnelles, les grandes entreprises françaises sont désormais oubliées et les nouvelles pousses américaines préférées. Facebook, Air'bnb et Uber font leur entrée dans le top 100, L'Oréal recule légèrement tout comme Danone et Areva.

Ce phénomène s'explique par une culture du zapping, ces diplômés n'envisageant pas de faire toute leur carrière dans la même société mais préférant vivre de nombreuses expériences professionnelles. D'après l'étude, ils cherchent aussi une "transversalité et une polyvalence" dans leur métier plus que de l'expertise. 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu