Avertir le modérateur

Orientation : pourquoi les rentrées décalées peuvent sauver votre année

Les rentrées décalées, c’est quoi ? À qui sont-elles destinées ? Voici 5 bonnes raisons d’intégrer une formation par le biais des rentrées décalées.

La rentrée décalée a la cote. Alors qu’il y a quelques années, un très petit nombre d’établissements donnaient la possibilité aux étudiants d’intégrer leurs formations en cours d’année, aujourd’hui, de nombreuses grandes écoles s’y mettent. Voici 5 bonnes raisons d’intégrer une école par le biais des rentrées décalées.

Parce que vous vous êtes trompés d’orientation

Ce n’est jamais très agréable et cela peut arriver à tout le monde. Chaque année, nombre d’entre vous se trompent d’orientation. Ils intègrent un BTS, une licence ou un DUT qui ne leur plaît pas. Ils se rendent compte que finalement, une autre formation est peut-être pour eux. Mais voilà, il est trop tard, ils ne peuvent plus revenir en arrière. Leur année est perdue. Faux ! Aujourd’hui, si vous vous trompez de route, vous pouvez revenir en arrière jusque janvier, février ou mars et intégrer une autre formation !

Parce que vous ne voulez pas perdre une année

Si vous vous êtes trompé de formation, pourquoi terminer l’année ? Pourquoi ne pas changer de formation en cours d’année ? En effet, la rentrée décalée vous permet de ne pas perdre une année, et c’est là l’élément le plus important. Elle vous permet d’intégrer une formation dans laquelle vous pourrez valider votre année en seulement quelques mois. Comme ça, pas de redoublement, et pas de retard !

Parce que vous voulez être encadré

L’une des qualités premières des rentrées décalées est qu’elles sont très bien encadrées. En effet, le personnel enseignant et pédagogique sait très bien que les étudiants qui vont intégrer ces formations vont avoir besoin d’un accompagnement et d’un encadrement important. « Lorsque j’ai intégré mon école en janvier dernier, je me suis sentie très bien accompagnée par mes professeurs, témoigne Aline, 22 ans, en deuxième année d’école de commerce. Ils répondaient à toutes nos questions lors des cours et n’hésitaient pas à répondre à nos mails de manière régulière, le soir ou le week-end, si nous avions une question. Nous n’étions pas livré à nous-mêmes », ajoute-t-elle.

Parce que vous n’avez pas peur de passer deux semestres en un

En intégrant un cursus en milieu d’année scolaire, les étudiants doivent en effet répondre à un défi important : valider deux semestres en un seul. Une difficulté qui ne leur pose, la plupart du temps, aucune difficulté. Aline explique que dans sa promotion, seul un élève a abandonné en cours de route, et que tous les autres ont validé leur année. « Nous étions tous motivés pour nous en sortir en valider notre année, nous avons travaillé pour y parvenir », témoigne la jeune femme.

Parce qu’il ne faut pas tout « faire comme tout le monde »

Aujourd’hui, l’orientation des étudiants est un important sujet. De très nombreux étudiants se trompent dans leur orientation post-bac. Un cursus linéaire n’existe presque plus et il faut savoir s’adapter. « Je pensais que je voulais faire une prépa pour intégrer une grande école de commerce. Je me suis rendu compte qu’en fait, ce n’était pas pour moi, alors plutôt que de perdre une année, j’ai décidé de changer en cours de route explique Aline. Après tout, pourquoi faire comme tout le monde ? », conclut-elle.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu